La ville de Chablis

 Petite ville d’environ 2 300 habitants, située entre Paris et Dijon, Chablis est le berceau d’un très ancien vignoble. En effet, dès le Moyen Âge, on exportait le vin de Chablis vers l’Angleterre par Rouen, vers la Picardie et les Flandres par Compiègne. Aujourd’hui, 75 % des vins de Chablis partent à l’export, principalement vers le Royaume-Uni, le Japon et l’Allemagne.

Actuellement, le vignoble chablisien couvre 4.500 hectares, répartis en 4 appellations : le Petit-Chablis, le Chablis, les Chablis Premiers Crus, au nombre de 79 et le haut de la pyramide qualitative, les 7 Chablis Grands Crus, dont la seule évocation anime les papilles des amateurs de vins du monde entier.

Chablis, ce n’est pas que le vin, mais aussi un patrimoine ancien admirable : la Collégiale Saint-Martin, du XIIIème siècle, est une pure merveille architecturale. A son chevet l’Obédiencerie, ancienne propriété des chanoines de Tours, abrite un ancien pressoir à abattage. Pressoir à abattage toujours dans la cour du cellier du Petit Pontigny, le plus ancien de Chablis puisqu’il date du début du XIIème siècle. Il est le cœur des manifestations chablisiennes. A ses côtés l’hôtel Gras, du nom de l’inventeur du fusil du même nom, est le siège de la délégation icaunaise du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne. Non loin de là, l’ancien Hôtel Dieu appartient désormais à un hôtel dont le restaurant est étoilé au célèbre guide Michelin.

La Porte Noël se compose de deux tours rondes construites en 1778 qui remplacèrent d’anciennes tours carrées, beaucoup plus puissantes, qui protégeaient cette porte dite autrefois “Saint-Pierre”. Elle tire son nom du maçon Jehan Noël qui construisit les tours carrées au XV ème siècle. L’ancienne Synagogue, le Prieuré Saint-Cosme, l’église Saint-Pierre sont autant de monuments qui complètent agréablement une visite de Chablis.

 Les reliefs vallonnés du chablisien offrent un terrain de jeu particulièrement intéressant aux amateurs de randonnées à pied ou à vélo. Différents circuits, aux distances variant de 8 à 33 km, permettent de découvrir la richesse des paysages chablisiens. 

Après l’effort, rien de tel que de goûter à la gastronomie locale, avec l’andouillette de Chablis, qui est fabriquée à partir d’intestin de porc, en grande longueur. D’une texture moelleuse, son goût est épicé. Autre spécialité, le biscuit Duché : ce biscuit au goût sucré, sec, même dur, né vers les années 1820 de l’imagination de M.Duché, a le mérite de ne pas faire de miettes et de s’accorder avec le Chablis, comme avec les vins pétillants. Les piliers de Chablis sont quant à eux des chocolats blancs garnis d’une ganache pralinée et de raisins macérés dans du marc de Bourgogne. Enfin, le Chablisien est un gâteau dont le fond est un biscuit recouvert d’une plaque de meringue parfumée à la noisette à laquelle on ajoute une crème chocolat pralinée parsemée de raisins macérés dans le ratafia.

 Au registre des festivités, notons les 3 principales fêtes vineuses qui rythment l’année chablisienne. Il s’agit bien évidemment de la Saint-Vincent Tournante – du nom du saint patron des vignerons –, fête très populaire qui a lieu début février et durant laquelle est servie une cuvée tout particulièrement créée.

Le Marché des Vins de l’Yonne, le premier samedi de mai, est l’occasion pour les visiteurs d’épouser dans son ensemble et au même endroit la totalité de l’offre viticole icaunaise : Chablis bien sûr, mais aussi Irancy, Saint-Bris, Coulanges, Vézelay, Tonnerre …sont de la fête. Enfin vient fin octobre la traditionnelle Fête des Vins de Chablis. Elle donne l’occasion aux visiteurs de venir à la rencontre des nombreux vignerons présents.

Diverses manifestations  rythment la vie chablisienne, venez les décourvir.